"Mains Créatives" en Inde

Publié le 11 Février 2018

Nous avons visité aujourd'hui l'atelier "Les mains créatives" qui existe  aussi grâce notre association Villages Sans Frontières depuis octobre 2016. Tous les dons versés lors du décès de la présidente Greet Barthélemy ont été consacrés à la création de cette coopérative féminine. Ce sont principalement des machines à bois  qui ont été achetées, un peu de formation dispensée et depuis, une dizaine de femmes travaillent là pour fabriquer (à partir de chutes de bois) ; des décorations en forme de tulipes, des porte-clés, des jeux, mais aussi des bijoux en terracotta (argile).

Nous avons trouvé six femmes assises sur des nattes dans une pièce aérée et fraîchement repeinte qui réalisaient des perles avec des décorations très fines de à base  d'argile. Quelques mètres plus loin, trois autres femmes travaillaient (toujours accroupies, selon l'habitude indienne) sur des tours à bois pour créer de petits personnages qui seront ensuite laqués et vernis avec des matériaux non toxiques (c'est plutôt pas mal pour les enfants s'ils mettent ces objets à la bouche !).

Elles préparent une exposition qui aura lieu à la fin du mois et qui sera l'occasion de vendre une bonne partie de leur production. Ces femmes travaillent selon le principe des "Self Help Group", ce qui pourrait signifier "Groupe qui s'aide soi-même". C'est un peu le principe de nos coopératives où tous les membres sont partie prenante dans le travail, les responsabilités ou les décisions à prendre. Au départ ces groupes sont aidés, conseillés et formés par notre partenaire indien l'association Magan Sangrahalaya, dont la responsable est notre amie Vibha. Ensuite ces groupes (en général constitué de 10 femmes) fonctionnent en auto-financement et font en sorte de mettre un peu d'argent de côté chaque mois pour l'achat de matériaux ou de matières premières, pour le fonctionnement et l'entretien.

Dans un autre bâtiment, une vingtaine de femmes sont assises derrières des machines qui fabriquent des petites bobines de coton. La plupart ont la bouche et la tête couvertes car il y a de la poussière de coton dans l'air. Les petites machines sont actionnées avec de l'électricité produite grâce à l'énergie solaire. Le coton est cultivé par des fermiers qui pratiquent l'agriculture biologique.

Aujourd'hui les photos ne veulent pas passer... Nous les ajouterons un peu plus tard si c'est possible....

Les femmes travaillant la technique du "terracotta", celles qui filent le coton et les tours à bois
Les femmes travaillant la technique du "terracotta", celles qui filent le coton et les tours à bois
Les femmes travaillant la technique du "terracotta", celles qui filent le coton et les tours à bois

Les femmes travaillant la technique du "terracotta", celles qui filent le coton et les tours à bois

Rédigé par Maria

Repost0
Commenter cet article
E
Et VIVE le vrai coton !!! bises Elisabeth
Répondre
N
Cette année c'est plus qu'un voyage: c'est une découverte et un enrichissement dans plusieurs domaines et le plaisir de transmettre aussi.<br /> Que de magnifiques photos! Quelle vie rude vivent ces femmes.
Répondre
B
Je vois beaucoup d'espoir dans vos photos Maria...<br /> Ces femmes vont améliorer leur ordinaire grâce à l'artisanat et ...votre aide!
Répondre
B
cela parait rudement sympa ce qu'elles font mais dommage que vous soyez limités par le poids bises elisabeth
Répondre
C
Merci pour ces belles photos Maria, elles sont enfin arrivées !!!! belle initiative cette coopérative féminine, ça doit plaire à ta Maman, amitiés
Répondre