Rencontre avec des villageois Vishnoïs

Publié le 19 Février 2018

Dans la région de Jodhpur (Rajasthan) vivent les Vishnois, des villageois qui ont une manière de vivre particulière, avec un profond respect de la nature. Ces premiers "écolos" par philosophie existent depuis le quinzième siècle.

Leur principe de vie se base sur le fait d'être végétarien, non violent, de protéger les animaux et les grands arbres et adopter une tenue vestimentaire particulière. Les femmes portent des bijoux qui constituent toute leur richesse. En cas de besoin elles en vendent un ou deux pour subsister. Et quand les temps sont meilleurs elles en rachètent d'autres.

"En 1730 le maharadja de Jodhpur envoya des coupeurs de bois dans les villages car il avait besoin de gros arbres pour ses meubles. Les Vishnoïs sortirent de leurs villages et leur demandèrent de ne pas couper les arbres, expliquant que c'était contraire à leurs croyances. Le maharadja décida malgré tout de faire couper les arbres. Une femme Vishnoï (Amrita Devi) entoura un arbre de ses bras et les autres femmes firent de même, ainsi que les hommes, les vieillards et les jeunes. Tous prirent un arbre à bras le corps. Et les bucherons coupèrent : bras, jambes, têtes... et arbres. En tout, 363 personnes furent ainsi sacrifiées en protégeant les arbres.

Il n'existe pas d'autre exemple dans l'histoire où des humains offrirent leur vie pour sauver des arbres. "(Source : Routard).

Nous avons été accueillis dans plusieurs villages et avons partagé un moment avec quelques familles autour d'un "chaï". Leurs conditions de vie sont très primitives mais... ils sont heureux!

 

 

La grand-mère Vishnoï est  fière de ses petits-enfants

La grand-mère Vishnoï est fière de ses petits-enfants

L'arrière grand-mère de 95 ans (bon pied, bon oeil) et sa petite-fille de 9 mois

L'arrière grand-mère de 95 ans (bon pied, bon oeil) et sa petite-fille de 9 mois

Rédigé par Maria

Publié dans #Au jour le jour

Repost0
Commenter cet article

Cathy 19/02/2018 18:31

qui se sacrifierait ainsi de nos jours pour sauver des arbres, quel courage, quelle belle leçon de Vie, Merci Maria de ce partage, bises