Publié le 31 Janvier 2011

 

 

Voir les photos qui ont ete ajoutees a l`article precedent  re re suite

 

 

Map Hemalkasa

Suite :

C`est a Somnath que Pascal a vu ses premieres abeilles indiennes. Sous la forme de gros essaims accroches dans un immense arbre. Cela lui a donne  une idée  pour notre prochain voyage en Inde : la mise en place d`un petit rucher a partir d`abeilles locales pour la production de miel. En effet, comme le miel est particulierement cher en Inde, cela pourrait fournir a nos amis une source de revenus supplementaire. Comme partout ( et particulierement dans le secteur social) l`argent est indispensable pour continuer les actions.essaims.jpg Les abeilles indiennes (ou asiatiques en general) ont un avantage : elles ont  developpe la faculte de  lutter contre les frelons asiatiques par une methode simple : elles  s`agglutinent  a 30 ou 40 sur un frelon et font monter la temperature au centre de la “boule” qu`elles forment autour du frelon. A un certain degre, le frelon meurt et les abeilles ont ainsi elimine un predateur.

 

25/01/11 Le temps passe tres vite. Nous n`avons pas le temps de coucher sur papier toutes les visites  que nous faisons. Bien entendu nous voyons dans ces differents centres ( a caractere social) des choses que nous avions deja vu lors de nos precedents voyages, mais nous voyons aussi que 4 ans plus tard, de nouvelles realisations ont ete mises en place et que l`ensemble des centres s`agrandissent et /ou  se modernisent.

Hier, nous sommes alles visiter un lieu a 100 km d`Anandwan ou un centre a ete cree (nomme Mulgavan) pour d`autres aborigenes que ceux d`Hemalkasa. Leurs conditions de vie etaient devenues tellement difficiles que de nombreux petits fermiers etaient desesperes et ont mis fin a leur vie. Ils etaient proches de la famine a cause des mauvaises recoltes, sous alimentation,  maladies,etc. C`est pourquoi l`equipe d`Anandwan est venue avec plusieurs anciens lepreux pour s`installer sur place et aider les  villageois sous la forme de construction d`un petit dispensaire medical, de petits barrages pour la retention d`eau etc. Tout ceci pour ameliorer les conditions de vie des plus pauvres. Dans chacun de ces centres nous retrouvons quelques elements distinctifs qui portent la marque du fondateur Baba Amte : la proprete, la profonde gentillesse  des responsables et des habitants, les fleurs et les maisons au toi arrondis (inspirees des maisons « nubiennes » construites aussi en Egypte) qui resistent  aux tremblements de terre grace a leur conception  ingenieuse. A Mulgavan, le nouveau « guesthouse » ( maison pour les invites) est decore avec des chutes de carrelage et  cela donne un aspect tout a fait original.maison-nubienne.jpg 

P1190956.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Maria

Repost0

Publié le 30 Janvier 2011

Re re suite:

Les animaux font partie integrqnte de la vie de cet hopital/ecole.

Chaque matin le Dr Prakash fait une visite a l`orphelinat animal. Ses fils et petits-fils ont ete eleves en compagnie de tous ces animaux et ils les cotoient presque comme s`ils faisaient partie de la famille.

Nous avons frissonne quand les trois generations jouaient avec des serpents ou quand le Dr Prakash carressait les leopards.

 3-generations-amte.jpg

 

Nous avons pris un moment pour filmer un par un les enfants que nous parrainons pour que les parrains puissant voir et entendre leur filleul mais c`etait tellement intimidant pour eux que cela semblait etre pire qu`une interro au tableau.

pascal-film.jpg        filleul.jpg

 

Nous sommes restes un peu plus de deux jours a Hemalkasa et avons fete l`anniversaire d`Irina autour d`un gateau fabrique specialement par le Dr Anagha.

Anniver-Riri.jpg

 

Il fait frais a Hemalkasa le soir, et nous sommes contents de pouvoir mettre notre “polaire’.

 

Le lendemain, nous avons repris la route en direction d`Anandwan avec une halte pour visiter un autre de leurs centres (Somnath) ou vivent 450 anciens lepreux. Tout cela est tres interessant mais un peu long a detailer.

Une particularite pourtant : La construction de plusieurs petits barrages fait en partie avec des vieux pneus dans lesquels ils mettent du plastique, un peu de fer et beaucoup de ciment. Barrage.jpgCela permet de creer des reservoirs d`eau (sous la forme d`etangs ou de petits lacs) qui servent principalement a irriguer les cultures durant l`annee. La pluie ne tombe que pendant quelques semaines par an (mousson) et il faut la stocker par tous les moyens. leopard.jpgA Somnath aussi quelques animaux dont une leopard femelle dans une cage renforcee car tres aggressive: elle a ete capture car elle avait tue deux femmes qui allaient laver leur linge a la riviere. Bien entendu nous deplorons l`etroitesse de la cage, mais nous ne pouvons rien y faire et ne sommes pas la pour juger.

 

cartevaranasi [1024x768]

 

Nous sommes maintenant a Varanasi (anciennement Benares) depuis deux jours, et partons demain en train pour Jaipur dans le Rajasthan. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Maria

Repost0

Publié le 28 Janvier 2011

Tout d`abord merci pour les commentaires. Nous allons bien tous les trois et apprecions chaque jour. Nous sommes efficaces et en meme temsps, nous laissons venir les choses ( c`est indispensable en Inde)

  

L`attrait de la ville avec des salaries et logements confortables n`ont pas detourne ces jeunes medecins de la mission qu`ils se sont donnes, (pourtant ce ne sont pas les logements spartiates ou les indemnities symboliques qui les ont fait rester a Hemalkasa.

 

On retrouve la meme facon de soigner, d`etre au service des autres de maniere desinteressee.

Deux generations qui se devouent pour les exclus, c`est beau, mais trois generations (Baba Amte, Prakash et Manda Amte et maintenant leurs enfants) c`est assez exceptionnel. Surtout dans l`Inde d`aujourd`hui ou la majorite des habitants est tres attire par la societe de consommation et tout ce qui est moderne.Enfants-Hemalkasa.jpg

A Hemalkasa aujourd`hui il y a l`hopital mais aussi une ecole (ou les enfants sont internes) qui accueille 650 eleves, tous venant des tribus des villages aux alentours. Ces enfants aborigenes sont loges, nourris et scolarises gratuitement ( leurs familles sont generalement tres pauvres et souffrent souvent de malnutrition). Les eleves sont tres assidus et une majorite terminent leurs etudes et obtiennent soit le brevet, soit le bac.

Les jeunes aborigenes ont aussi de bonnes capacities sportives et participent regulierement a des competitions au niveau regionales et meme nationals. Leurs disciplines favorites sont : course a pied, lancement du javelot et saut en hauteur et longueur.

 

Une autre particularite de ce lieu pas comme les autres : le Dr Prakash a amenage un lieu d`accueil pour des animaux blesses ou orphelins : singes, bebes ours, serpents, leopards, etc. Il appelle cela “l`orphelinat d` animaux”. Il y a beaucoup de respect pour les humains et les animaux a Hemalkasa.

 

 Prakash-petit-fils-et-ourson.jpgDr Prakash et son petit-fils en compagnie d`un bebe ours Prakash-panthere.jpgorphelin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Respect pour la vie de tous les animaux, (peut-être quand même pas pour celle des moustiques !)

 

Baba Amte, son père,  disait avec beaucoup d'humour : " Je pourrais affronter un tigre, mais pas un moustique !"

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Maria

Repost0

Publié le 26 Janvier 2011

Mais Baba Amte ne s`est pas arrete la : il a toujours voulu se battre pour la cause des plus faibles et creer des centres a des endroits strategiques, toujours au service des exclus. C`est dans cet esprit qu`apres avoir pris connaissance des conditions de vie extremement dures des aborigenes vivants dans les forets a quelques centaines de km de son village d`Anandwan, il decida en 1972 de monter un nouveau centre, cette fois en faveur des `tribals` (population des tribus) qui sont les vrais habitants de l`Inde (comme les aborigenes d`Australie etaient la avant les colons).

 

Le fils de Baba Amte, Prakash, proposa de s`occuper de ce centre perdu au fin fond de la jungle. Ayant un diplome de medecine (ainsi que sa femme Mandakini) ils deciderent de ne pas s`installer dans le luxe de la ville, mais de continuer le travail de pionnier de Baba Amte.

 Dr-Digant-et-Anagha.jpg

Apres de longues annees de labeur acharne, dans ce lieu loin de tout, soignant (et parfois la nuit en cas d`urgence) de 50 a 200 patients par jour des tribus avoisinnantes.

 

Ils prennent maintenant un peu plus de temps pour eux et pour leur petits-enfants car la troisieme generation est maintenant a l`oeuvre. En effet, le fils aine du Dr Prakash est devenu lui aussi medecin : le Dr Digant et sa femme Anagha ont relaye leurs parents sur le plan medical.

Voir les commentaires

Rédigé par Maria

Repost0

Publié le 25 Janvier 2011

Texte ecrit le 22 janvier :

 

Nous sommes depuis deux jours a Hemalkasa, a 60 km de la (petite) ville la plus proche.

Nous avons retrouve la les amis de longue date de mes parents Prakash et Mandakini AMTE, couple de medecins indiens qui ont passé leur vie au service des plus demunis<

Petit historique :

Il y a plus de 50 ans, un jeune et brillant avocet decida un jour d`abandonner sa vie confortable pour se consacrer aux lepreux<

Avec sa femme et ses deux jeunes fils (Vikas et Prakash), accompagne de quelques lepreux, il s`installa  sur un terrain en plein milieu de la foret (jungle).

A cette époque, les lepreux etaient nombreux et rejetes par leurs familles et leur entourage. Meme gueris, ils ne pouvaient retrouver une place dans la societe. Le seul moyen pour ne pas mourir de faim etait de mendier, car personne ne voulait leur donner du travail.

 

Il y a un demi siècle, toute la region etait encore terriblement sauvage. La famille vivait dans une petite hutte gardee par deux chiens. Un jour, malheureusement, en voulant proteger les habitants, les chiens furent tues par des leopards qui etaient tres nombreux. C`est dire si les conditions de vie n`etaient pas faciles.

 

Avec la volonte de cet homme qui allait devenir `Baba Amte` (Baba : terme respectueux pour Pere), la hutte devint un petit hameau, puis un village et maintenant une petite ville de 5000 habitants (!) nommee Anandwan (la foret du Bonheur). femme-lepre-copie-1.jpgLa vivent actuellement des lepreux (il y a un hopital et nous leur avons apporte quelques medicaments – une grande partie donnee par une pharmacie d`Orthez). En plus des lepreux ou anciens lepreux, il y a aussi toutes sortes de personnes handicapees< Une ecole aussi pour des enfants sourds et muets et des aveugles. Nous avons partage toutes les fournitures scolaires entre ces enfants et ceux d`Hemalkasa.

Suite au prochain numero...

 

 mains-lepre.jpgMeme mutilee par la lepre, cette femme, (guerie) travaille pour garder sa dignite. (elle coupe des legumes)

Voir les commentaires

Rédigé par Maria

Repost0

Publié le 24 Janvier 2011

Nous avons trouvé Anandwan modernisé mais toujours avec la même ambiance. Certains des habitants nous reconnaissaient et cela fait  chaud au cœur car nous ne les avons pas vu depuis bientôt 4 ans.

Pascal et Irina se sont fait un plaisir d’acheter une paire de « chapals »(nus-pieds fait main) pour avoir les orteils à l’air.

Nous sommes sur la route pour aller à Hemalkasa et j`ecris difficilement sur un cahier. Il fait beau mais quand même pas trop chaud (entre 30 et 34 degrés).

Nous sommes un peu secoués dans la voiture qui nous transporte sur les 235 km qui séparent Anandwan d’Hemalkasa, mais ce n’est rien en comparaison avec le trajet d’autrefois qui était bien plus difficile sur les routes défoncées.

Nous croisons beaucoup de camions bariolés qui klaxonnent à qui mieux mieux.

A Chandrapur, ville au Sud d’Anandwan, beaucoup de scooters et motos qui transportent des familles entières. Des jeunes filles aussi, en uniformes marron et blanc, se déplace élégamment à vélo.

Les couleurs des vêtements suspendus devant les petits magasins sont un peu ternies par la poussière. Il fait sec et chaud ; la mousson est loin. Quand nous étions dans le train entre Mumbai et Nagpur, une jeune femme nous racontait que l’année dernière la mousson qui vient habituellement en juin a été très tardive (août) et violente. Elle disait aussi que cette année le temps était anormalement froid pour la saison (environ 6 à 10 degrés le matin). Mais cela nous convient tout à fait car il fait bien chaud l’après-midi.

Passés la ville Chandrapur, commence la forêt (jungle en anglais. A prononcer jungel). Beaucoup de petits arbres relativement espacés dont les plus gros font 10 m de haut. Nous traversons quelques toutes petites villes bien poussiéreuses elles aussi.

Des odeurs d’égouts font ressurgir les souvenirs de l’Inde « d’autrefois », avant le plastique omniprésent, avant les portables, avant Internet… Mais certaines habitudes ne se perdent pas : les klaxons de tous les véhicules sont utilisés au moins une fois toutes les 10 secondes. Une fois c’est pour dire : « Poussez-vous de là ! », une autre fois « C’est moi qui passe en premier ! », ou « Attention, j’arrive ! » quand ce n’est pas «  Quel plaisir de conduire une si belle voiture Mahindra ! » ou tout simplement « Bonjour ! ».

Nous dépassons une dizaine de femmes en saris colorés qui portent de lourdes charges de bois sur la tête.Femme-bois.jpg Nous retrouvons les chars à bœufs avec un chargement impressionnant de foin ou de paille de riz.

Quasiment plus de chars à bœufs à Mumbai et plus beaucoup de vaches errantes dans les quartiers que nous avons traversés  dans cette immense ville. Pourtant encore beaucoup de misère mais plus concentrée à certains endroits. Maintenant que nous avons quitté cette grande ville (où nous n’avons passé que quelques heures, plus de petites filles qui mendient à la fenêtre, plus d’interminables embouteillages, plus de pollution, … quoique…

A la campagne, il y a des pauvres, certes, mais moins miséreux que dans l`énorme Mumbai ou les stars de Bolliwood côtoient les mendiants en haillons.

Une coupure de courant vient d`eteindre l`ordinateur et le clavier est a nouveau anglais donc plus difficile pour moi a utiliser. Quand je veux ecrire un a c`est un q qui s`écrit, un ; a la place du m etc. et cela me demande plus de temps. Si je ne fqit pqs qttentionm celq donne des phrqses dqns ce genre<

Nous remercions  toutes les personnes qui ont  eu la gentillesse et pris le temps de nous laisser un commentaire sur ce blog.

(Des photos seront mises par la suite car c`est un peu complique )

Voir les commentaires

Rédigé par Maria

Repost0

Publié le 20 Janvier 2011

cartenagpur [1024x768]

 

 

 

 

 

 

Bonjour a tous,

 

Tout d`abord, nous sommes bien arrives a destination ! Cela n`a pas ete quelques inquietudes a l`aeroport de Roissy CDG. En  effet, ayant  achete nos billets avec un service securise sur Internet (e-carte bleue), cela a plutot complique les choses. En fin de compte, nous etions les derniers a pouvoir enregistrer nos bagages. Mais tout s`est bien termine et nous avons eu la chance (!) d`avoir chacun une place assise et comble de bonheur, cote a cote. Lol

 

Six heures et demi plus tard, escale a Abu Dhabi, juste le temps de changer d`avion pour repartir vers Mumbai (anciennement Bombay).

Arrives a trois heures du matin (heure locale) nous sommes accueillis par un chauffeur portant la pancarte "Maria, Pascal Welcome".

Apres quelques heures de repos, nous prenons le train en direction de Nagpur (toute la nuit). Hier matin, arrivee a la gare ou nous sommes attendus. Dans le 4/4 qui nous amene a 108 km de la, a Anandwan, nous rencontrons des chameaux...

L`apres midi nous deballons toutes les fournitures scolaires qui ont ete gentiment donnees par les amis ortheziens, salisiens et des alentours. Cette apres midi nous partons pour Hemalkasa, dans la jungle. A bientot (on nous attend pour manger !!)

 

 

 

 

photo2.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Maria

Repost0

Publié le 14 Janvier 2011

C'est demain, samedi, que commence le voyage car nous partons pour Paris où nous devons mettre notre voiture dans un parking gardé (qui est fermé le dimanche) et nous prenons l'avion lundi matin (17 janvier) à Roissy. Nos valises sont pleines de fournitures scolaires ou médicaments collectés à Orthez, Salies et les environs. Merci à tous ceux qui ont participé !

avion.gif

Voir les commentaires

Rédigé par Maria

Repost0