Publié le 12 Février 2011

Puja

 

"Pujas" (offrandes ou prières) à Varanasi.

 

 

Hommage à mon père, Guy Barthélemy, qui a attendu notre retour en France pour partir. Il a rejoint les "grands" qu'il a cotoyé (Albert Schweitzer, Abbé Pierre, Baba Amte, ...) et tous ses amis moins connus.

C'est grâce à mes parents, fondateurs de "Villages Sans Frontières" que nous avons été sensibilisés à une certaine forme d'aide humanitaire.

Voir les commentaires

Rédigé par Maria

Repost0

Publié le 8 Février 2011

Varanasi (Benares) est un lieu de pelerinage ou des milliers d`indiens viennent chaque jour se baigner dans le Gange pour se purifier (meme si l`eau du Gange est problablement la plus polluee au monde). En effet, en plus de bains rituels, les egouts de la ville s`y deversent, les animaux tels que les baffles, les chiens ou les vaches s`y baignent ou se soulagent. Mais pour couronner le tout, ce fleuve sert aussi de derniere demeure a un certain nombre d`individus ou d`animaux. Varanasi est aussi un ville ou beaucoup d`hindous souhaitent mourir et la mort est tres presente, mais pas pesant. L`eau du Gange est benie chaque soir lors de ceremonies hautes en couleur ceremonie-varanasi.jpg

 

Se deplacer dans la ville est un veritable defi car une partie de celle-ci est constituee d`innombrables  ruelles sombres  (et degoutantes) ou vaches,pietons,singes, pelerins (et meme des fouines !) s`y croisent.

Un jeune indien nous entraine dans un magasin ou Irina essaye un sari en soie, juste pour le plaisir des yeux.sari-irina.jpg

 

Quelques jours plus tard… Nuit difficile dans le train entre Varanasi et Jaipur. Il fait tres froid et nous n`avons pu obtenir des places que dans un wagon assez basique ou les fenetres ne ferment pas et laissent passer  un courant d`air glacial. Heureusement qu`Irina a un petit sac de couchage. Du fond d`un sac a dos, nous sortons pour l`occasion une toute fine couverture de survie doree et essayons tant bien que mal de la border pour creer une “bulle d`air” rechauffee autour de notre corps. Ce qui nous amuse, c`est le regard inquiet que nous jettent tous les indiens qui passent  dans notre compartiment (et il en passe!!), car il faut dire que les defunts, en route vers le bucher sont traditionnellement recouverts eux-aussi de tissus dores.couverture-survie.jpg

      En plein milieu de la nuit, des policiers alarmes par cette couverture, ont allumes la lumiere et ont demande a Pascal s`il allait bien...

Tout au long de la nuit, le train s`est arrete souvent durant plus d`une demi -heure dans des gares ou les marchands de the, cafe, bananes ou journaux criaient bien fort meme a deux heures du matin, sur le quai mais aussi dans les wagons. Ils arrivaient presque a couvrir les ronflements tres tres sonores de nos compagnons de 'chambrees`.

 

Avant d`arriver a Jaipur, nous longeons des champs de colza en  fleurs durant plusieurs heures. A plusieurs endroits, des ruches sont installees. Le miel sera probablement bon colza.jpg

 

carteagra1Comme notre voyage arrive a sa fin, petit resume : apres Jaipur et son "City Palace" (photos a venir) nous sommes alles a Jaisalmer (toujours en train) puis a New Delhi, avec hier un aller-retour a Agra pour voir le Taj Mahal.


Taj.jpg

 

Comme vous pouvez le voir, le voyage se termine avec un peu de tourisme.

 

A bientot !!

Voir les commentaires

Rédigé par Maria

Repost0

Publié le 6 Février 2011

 Lors de “Republic`s Day” un groupe de jeune fille toutes de blanc vetues, chantent. Elles sont aveugles ou malvoyantes et font partie d`un groupe (de musique et danse) uniquement compose de personnes handicapees (principalement des jeunes) jeunes orchestra

 

Nous avons connu les debuts de cette formation artistique en 1997. A l`époque cela faisait tres “amateur” mais deja anime d`un bon esprit de solidarite et de tolerance. Maintenant, le groupe  est devenu “ Swaranandwan”, de plus en plus populaire et fait des tournees en Inde (a Mumbai et New Delhi) en reprenant des chants et des danses de films. Cela rapporte de l`argent qui est utilise pour des actions en faveur des lepreux ou pour le financement de construction de logements pour les handicapes ou des barrages. Cela montre bien que leur volonte est aussi d`etre financierement autonome (en partie) quand cela est possible.

orchestra1.jpg

Apres l`inauguration, spectacle du groupe “Swarandwan”.  Apres des danseuses, un jeune chanteur monte sur scene. Il a la taille et l`aspect d`un enfant de 6 ans mais c`est une maladie qui lui donne cette apparence juvenile;  en realite il a 22 ans.  

 

 

 

 

 

 

 

Et pour finir sur Anandwan tout en parlant aussi des aspects moins glorieux de l`Inde :

 

En Inde, le gouvernement  incite fortement (et ce depuis longtemps) a reduire le nombre de naissance, mais comme  la majorite des familles  veulent a tout prix un garcon de preference, ils utilisent l`echographie pour connaitre le sexe de l`enfant et faire pratiquer trop souvent une interruption de grossesse si c`est une fille. Baba Amte ne pouvait pas changer l`Inde, mais il a essaye de faire changer les mentalites en erigeant a Anandwan un petit monument a la memoire de toutes ces petites filles qui n`ont pas eu la chance de naitre (et en condamnant de ce fait cette pratique) L`Inde est faite de contrastes, pas toujours faciles a comprendre…

 

Le temps a manque pour vous faire suivre la suite de notre voyage, mais il  faut dire aussi que ce qui etait le plus significatif s`est passe a Anandwan et dans ses environs.

 

Un petit passage sur Varanasi :

Apres presque 20 heures de train, nous arrivons a Varanasi (anciennement Benares) ville ou coule le Gange, fleuve sacre aux yeux des Hindous. (Ne pas confondre indiens et Hindous : il y a les indiens (habitants de l`Inde)  hindous (religion) comme il y a les indiens musulmans, chretiens, bouddhistes ou jain (pour plus de precisions, voir sur Google ou Wikipedia).Varanasi-copie-1.jpg

 

 

A Varanasi il est d`usage de faire une "Puja" (offrande ou priere) en posant une bougie fleurie sur l`eau du Gange.

 

Irina a participe elle aussi.

 

 

 

 


 

Irina-Varanasi.jpg


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

puja-varanasi-copie-1.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Maria

Repost0

Publié le 2 Février 2011

Toujours un peu de retard dans nos recits, mais a chaque fois, nous n`avons pas beaucoup de temps pour mettre sur l`ordinateur ce que nous avions ecrit au brouillon sur un simple cahier. Et ces claviers anglophones font perdre aussi beaucoup de temps. Nous partons a minuit pour Jaisalmer, pas tres loin du Pakistan.

 

 

 

26 janvier 2011 a Anandwan

 

Fete nationale “Republic`s Day”.republics-day.jpg Tous les enfants sourds et muets (uniformes verts) et aveugles (uniformes bleus) sont la pour la ceremonie. (Certaines photos peuvent etre agrandies en cliquant dessus)

 

Les jeunes filles  sourdes “bavardent” en langue des signes.

sourds-muettes.jpg

 

Notre dernier jour a Anandwan.

 

En passant par hasard devant les bureau,  nous sommes  embarques (presque malgre nous) pour une inauguration  d`un nouveau batiment dans Anandwan. Nous sommes convies ( comme des “officiels’) a monter dans la voiture du Dr Vikas et parcourons les 100 metres sous les ovations de la foule. Non ! stop! la il ne faut pas exagerer !

 

Revenons a la realite : Nous sommes reellement escortes par une dizaine de voitures de police et quelques motos ( pour faire plus riche). Nous assistons donc a la ceremonie deco-inauguration.jpg et Pascal est invite a planter un des 5 arbres qui vont commemorer l`evenement, sous la surveillance (bienveillante) d`un policier.  plantation-arbre.jpg

A chaque fois, le Dr Vikas nous presente comme les enfants des personnes qui ont travaille avec le Dr Albert Schweitzer et qui ont ecrit un livre sur son pere Baba Amte. Nous sentons les regards respectueux se poser sur nous. Nous adoptons une attitude modeste mais sommes pourtant tres fiers de representer les fondateurs de “Villages Sans Frontieres”.

Voir les commentaires

Rédigé par Maria

Repost0